top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurPascal André

Bientôt une maison palliative dans la région du centre ?

La Fondation Ginette Louviaux a décidé de soutenir l'asbl Reliance (La Louvière) dans son projet de créer une maison palliative dans la région du Centre. Par l'intermédiaire de son secrétaire général, Pascal André, elle a participé activement à la réflexion du groupe de travail et rédigé le dossier de présentation de ce projet-pilote. Elle envisage maintenant d'aider l'asbl à trouver des sources de financement.



Actuellement, les structures existantes dans notre pays ne peuvent répondre adéquatement aux besoins de tous les patients en fin de vie. C’est notamment le cas de ceux dont l’état de santé ne demande pas (ou plus) une hospitalisation en unité de soins palliatifs, mais qui, pour des raisons médicales, familiales, financières et/ou sociales, ne peuvent séjourner ni chez eux, ni en maison de repos et de soins (MRS). A l’hôpital, les séjours en unité de soins palliatifs sont effectivement limités à quelques semaines. Quant aux maisons de repos et de soins, elles ne peuvent accueillir théoriquement que des personnes de plus de 65 ans et sont peu ou mal adaptées aux besoins des patients en soins palliatifs.


Quelle alternative existe-t-il dès lors pour ces personnes qui ne parviennent pas à trouver une structure sécurisante et adaptée à leurs besoins ? Pour le moment, il n’en existe aucune, mais l’asbl Reliance envisage de créer une structure de soins intermédiaire entre le domicile et l’hôpital, appelée « Middle Care Palliatif ». Celle-ci permettrait aux patients, ainsi qu’à leur entourage, de respirer, de recréer du lien et de prendre soin d’eux-mêmes, le temps d’envisager un retour au domicile ou en maison de repos et de soins. Tout cela, dans un cadre propice, où ils pourront s’installer « comme à la maison », compter sur la présence d’un personnel soignant 24h sur 24, bénéficier de soins complémentaires et d’un accompagnement pluridisciplinaire, et participer à des activités conviviales.

Quant aux proches du patient, ils seront invités à participer, selon leurs possibilités et leurs talents, à la vie communautaire de la maison, que ce soit au niveau des tâches quotidiennes, des animations ou des ateliers. En retour, ils pourront bénéficier, s’ils le souhaitent, d’un soutien psychologique, ainsi que de lieux de parole et d’ateliers bien-être.

Sollicitée par l'asbl Reliance, la Fondation Ginette Louviaux n'a pas hésité à s'investir dans ce projet innovant. Par l'intermédiaire de son secrétaire général, Pascal André, elle a participé à la réflexion du groupe de travail, rédigé la plupart des documents, dont le dossier de présentation, et envisage d'aider l'asbl à trouver des sources de financement.

Nous vous tiendrons évidemment informés de l'évolution de ce projet, qui nous tient particulièrement à coeur et que nous espérons voir aboutir dans les meilleurs délais, car il manque clairement un maillon essentiel dans l'offre palliative actuelle.

265 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page